©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com

être elle et gants

Et si vous décidiez pour cette nouvelle année de changer votre façon de vous exprimer? Des nouveaux mots, des formules plus "passé simple", de la langue française retrouvée afin de mieux s'écouter, s'entendre et se parler. Allez, disons cela, et fêtons-le dignement: C'est décidé, nous allons faire du français.

Et bien oui je le pense sincèrement la langue est le curseur d'un appareil de mesure de la culture. Nous sommes un peuple avec une culture, des valeurs extraordinaires et difficiles à atteindre. Liberté, n'est pas un vain mot, il est ce que tout homme sur Terre doit posséder à sa naissance. Vous voyez le chemin à parcourir encore? Egalité, des races, des sexes, de la formation, du respect et j'en passe. Quand les humains comprendront que le civisme et la tolérance sont essentiels à la communication nous aurons fait un grand pas. Enfin fraternité qui peut être remplacée par humanisme car dans fraternité nous excluons de facto le sexe féminin ou alors il faudrait dire fraternité et sororité ce que google n'admet pas en orthographe (un comble!!). Alors liberté, égalité et humanisme sont des idéaux vers lesquels nous devons tendre et la France fut fer de lance de ce mouvement de pensée. Malheureusement nous avons flanché, baissé les bras, mis sur le côté l'éducation de la langue, du latin et du grec. Nous avons alors perdu ce qui semble le plus important, notre façon de penser, de respecter et de créer.

Imaginez cet échange vécu aujourd'hui dans un magasin:

- suivant

- j'peux avoir un emballage cadeau?

- c'est à l'extérieur

-où

- là à l'entrée du magasin. C'est 203€

- par carte

- vous avez la carte fidélité, c'est gratuit et vous avez 5%

- non

- allez-y

- salut.


Et bien je dis que cet échange est tout simplement décadent.

Il eut pu être ainsi:

- Personne suivante je vous prie

-Bonjour Madame, faites-vous les paquets cadeaux, s'il vous plaît?

- Oui tout à fait, c'est juste à l'extérieur du magasin. Ils font cela très rapidement. Cela vous fait 203€, quel moyen de paiement utilisez-vous?

- Par carte s'il vous plaît.

-Merci bonne journée.

- Merci à vous et bon courage pour la suite !


Cela a quand même une autre classe, et ouvre à la communication et au respect.

Nous avons été ensorcelé, hypnotisé par les mécréants de toute sortes, des vendeurs de cauchemars puisqu'ils ne pensent qu'à attiser la haine en nous montrant les différences. Nous avons une magnifique langue, pleine de pièges de contradictions, de mots simples et beaux comme "élégant" ou d'autres plus drôles, voire rigolos comme "néanmoins". Qui n'a jamais entendu ce mot en y voyant un homme au nez en moins?

La langue, c'est la démonstration de notre capacité à raisonner. Vous connaissez peut-être ce texte: " les mots ont été inventé pour exprimer les idées. Quand ils devinrent insuffisants on inventa les images. Et lorsque ceux-ci furent insuffisants on créa les symboles."

Alors où en est-on aujourd'hui? On nous bassine d'images comme si nous avions eu tout notre saoul de mots. Comme si les mots étaient tous connus et rien ne pouvait plus nous surprendre. Mais non, nous en sommes encore très loin et nous avons même régressé. "Le vocabulaire se rétrécit" : c'est le message que le linguiste Alain Bentolila a récemment ré-exprimé. Si la majorité des Français peut compter sur un lexique de 5 000 mots, 10% n'en maîtrisent que quelques centaines. Une lacune paralysante pour la plupart des tâches courantes. Et cela s'accroit considérablement ces cinq dernières années. Alors on entend des charabias baragouinés dans une salive épaissie par l'excès de sucre et de saloperies consommées régulièrement, et cela au mieux car au pire nous nous trouvons devant des phrases incompréhensibles entrecoupées de euhhhhh qui se prolongent et se perdent dans le néant de ces esprits embrumés.

Fi donc, n'est-il pas plus judicieux de revenir à des tournures plus saines, plus seyantes et séantes? Ne trouvez-vous pas un charme certain et absolument pas surannée de parler simplement du passé au passé simple? Ainsi hier, en allant à mon cabinet je fus pris d'un doute certain sur l'opportunité où non de répondre à cette patiente que je devais voir. En effet, elle m'avait contacté quelques temps avant afin que je puisse la réconforter sur mes intentions honorables et compétentes de l'aider dans l'épreuve qui la terrassait actuellement. Une maladie indésirable et très agressive ne lui laissait aucun répit et malgré son véhément désir de ne pas se laisser submerger par celle-ci, ma patiente était dans une agitation extrême et angoissée dans la même mesure. Que pouvais-je y faire, sinon la réconforter en lui assurant mon aide indéfectible mais sans lui garantir un quelconque résultat qui eût pu lui apporter tranquillité mais basé sur un mensonge éhonté.

Peut-être serez-vous surpris par ces tournures de phrases au paraître vieillot mais il n'en demeure pas moins qu'elles nous forcent à l'attention. L'attention..... que ce mot a sens. Rendez-vous compte, nous ne pouvons nous attarder à écouter une personne en prenant le temps. Nous sommes formatés maintenant à être bref et concis. Une personne diserte est ostracisée, rejetée car elle n'est plus dans le rythme imposé par les différents acteurs de l'internet. La communication rapide est comme la bouffe rapide. Dégueulasse tant dans l'odeur que dans le contenu. Alignons-nous, restons centrés et parlons juste. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, écrivait Boileau. Tentons alors de remédier à la décadence de notre langue, l'appauvrissement de notre esprit et faisons l'effort (si minime) de nous entretenir avec classe. Yalla, la meuf elle est chelou j'voudrais bien la pecho. Désolé mais cela ne tinte pas, ne vibre pas à mes oreilles. Il y a comme une fissure dans cette transmission orale. Faire passer une idée avec ce langage, c'est se mettre en situation d'échec et de vulgarité.

Je sais que le langage est vivant, que certains mots d'aujourd'hui me sont tout simplement inconnus. Mais apprendre de nouveaux mots ne signifie nullement oublier les précédents. Notre cerveau est inépuisable et insatiable de savoir. Imaginez alors cette insulte suprême lancée à un pauvre hère, manant de la pensée, inculte comme un champ: " Cher vous,

sur l'échelle campanaire, vous devez avoisiner la plus grosse épaisseur!". Bon tout cela pour s'amuser s'éclater devant nos mots pas si éloignés des préoccupations de nos maux.


Aller, Bon Vent!...






162 vues