4ème postulat pour une bonne pratique de l'acupuncture traditionnelle. Méfie-toi des apparences!

Voici ce que nous avions déjà vu:

Je vous rappelle 15 postulats essentiels à la pratique du grand art ( il est toujours de bon ton de se les remémorer 😉 pour une bonne pratique de l'acupuncture traditionnelle).

15 est un nombre intéressant car il est le triangulaire de 5, c'est-à-dire 5+4+3+2+1 = 15. Dans le 15 est contenu le 5 ( éléments ) mais aussi les trois mondes (ciel/homme/terre).

15 c'est aussi les 8 vents et les 7 étoiles de la Grande Ourse.

Il y a 15 voies Luo marquant les 15 jours de la lune croissante ou décroissante.

Enfin 15, c'est un BU ou 3 HOU, clé de toute la chrono-puncture.

C'est pourquoi le MING T'ANG est le symbole le plus important du grand art.





1) Tu ne feras jamais de montée sans descente, ni de descente sans montée.

2) Tu ne feras jamais de suppression de symptômes.

3) Discrimine les symptômes de la maladie, ceux des médicaments; ce qui reste, c'est cela que tu dois guérir.

4) Méfie-toi des apparences. Un yang apparent ou un Yin apparent doivent être identifiés au risque de faire des doubles vides.


Méfie-toi des apparences. Un yang apparent ou un Yin apparent doivent être identifiés au risque de faire des doubles vides.

En fait ce postulat est assez connu (du moins je l'espère) car il est simple à comprendre.

Imaginez que vous ayez une balance Roberval, c'est-à-dire deux plateaux avec une aiguille centrale. Pour la démonstration, imaginez que vous ne voyez que l'aiguille, les plateaux étant cachés par un voile épais!



Quand l'aiguille va vers la gauche vous savez que c'est vers le Yang. Lorsqu'elle va vers la droite, elle indique le Yin.

maintenant les exemples:

1) L'aiguille va vers la gauche. Vous en concluez que le plateau de gauche est plus lourd que celui de droite. Il y a donc excès de Yang.

2) L'aiguille va vers la droite. Vous en concluez que le plateau de droite est plus lourd que celui de gauche. Donc excès de Yin.


Ici nous avons ce que nous nommons les plénitudes. Rappelez-vous c'est toujours une plénitude d'énergie perverse.


3) Maintenant imaginez la chose suivante, l'aiguille va vers la gauche, non par un plateau de gauche remplit de bonnes choses, MAIS parce que le plateau de droite est retiré! Vous avez donc un même signal (l'aiguille se déplace à gauche) mais la cause est bien différente. Ici il s'agit d'un vide de Yin (plateau de droite) qui donne une plénitude relative de Yang.

4) L'aiguille va vers la droite, non par un plateau de droite empli de bonnes choses mais parce que le plateau de gauche a été retiré.

Nous avons un vide de Yang qui entraine une plénitude relative de Yin.


Dans ces deux derniers points, si vous ne vous basez que sur l'aiguille, vous voudrez disperser la plénitude et se faisant, vous créerez un double vide. C'est l'une des plus grandes erreurs thérapeutiques avec la suppression.

Certes, avec l'état de délabrement de l'énergie vitale des gens (et cela ne va pas s'arranger avec les thérapies géniques) et des maladies de plus en plus imbriquées et complexes, notre travail est ardu. Mais il y a un truc, un seul truc de vieux briscard, que je vous livre. Je le fais pour les patients que vous avez car c'est très difficile pour eux de supporter ce genre d'erreur thérapeutique.

A chaque fois que vous êtes devant une contradiction, pensez double vide!


Par exemple un patient à soif mais ne boit pas (plénitude de Yang relatif par vide de Yin).

Ou bien un patient est fatigué mais est mieux en s'agitant (plénitude relative de Yin par vide de Yang).

Un patient montre des signes de plénitudes (pouls pleins, agitation, rougeur) mais désire dormir (plénitude relative de Yang par vide de Yin).

Vous êtes sûr, devant ces contradictions de symptômes que ce que vous prenez pour du plein est en fait, une plénitude RELATIVE suite à un vide.


Vous comprenez, je l'espère, l'extrême importance de comprendre ces déséquilibres de base. Dans le Su Wen il est écrit que, si par malheur vous faisiez un double vide sur une combinaison annuelle vide, c'est la mort qui serait l'aboutissement de votre travail.

Le vide traité "par dessus l'épaule" est bien plus grave qu'une plénitude laissée à elle-même.

Alors commencez à trembler car il existe des vraies lois célestes qui peuvent occasionner un effet domino extrêmement pervers: Aux alentours de la Nouvelle lune (premier vide), sur une année vide, comme l'année dernière en 2020 (deuxième vide) vous faites un traitement qui fait transpirer le patient (troisième vide), l'issue reste incertaine!

Mais plus personne ne connait ces lois fondamentales et traitent avec légèreté cette acupuncture ancienne. Je ne blâme pas les élèves mais des professeurs qui ne connaissent pas ces lois. On ne s'improvise pas acupuncteur. Il faut des années et des années pour en comprendre les rouages et peu sont décemment aptes à l'enseigner. Devant cet état de négligence générale amorcée en 1999 , il vaut mieux que les personnes ne connaissent pas les fondamentaux et fassent des techniques légères et symptomatiques au risque bien évidemment, de faire de la suppression.


Le double vide est aussi étudié à un niveau bien supérieur à ce que nous venons de décrire.

Nous pouvons nous en servir selon le Su Wen qui nous invite à réfléchir sur la notion d'interne et externe. Alors accrochez-vous car voilà de la très haute acupuncture. Surtout ne tentez pas de faire pareil, il faut une maîtrise parfaite de toutes les lois énergétiques.


Imaginons de nouveau le patient suivant: Il a chaud et désire se couvrir. Tout de suite vous savez qu'il y a "mammouth sous le gravillon" et que quelque chose n'est pas juste. Il s'agit effectivement d'un déséquilibre par vide et non par plénitude. Il y a vide de Yin et plénitude RELATIVE de Yang.

Il ne faut surtout pas disperser le Yang car bien évidemment la sanction tombe: DOUBLE VIDE.

Donc on peut se dire, que nous allons faire du Yin afin de combler le déficit.

Allons un peu plus loin. Ce qui régule le chaud / froid c'est Tae Yang et Chao Yin. Nous nous disons que nous allons renforcer le Tsou Chao Yin rein qui est à l'Eau donc froid. Cela est logique et correct.

Mais dans une autre dialectique où la maitrise des lois, je le répète, doit être totale nous allons nous poser la question suivante:

Du point de vue externe, si je mets du chaud, le corps à chaud. Si je mets du froid, le corps à froid.

Du point de vue interne, si je mets du froid sur l'externe le corps réagit en faisant du chaud. Vous pouvez aisément le vérifier en mettant votre main dans le congélateur quelques secondes et lorsque vous la retirez, vous avez l'impression qu'elle brûle.

Si je mets du chaud sur l'externe, le corps fabrique du froid. Toutes les personnes qui travaillent en centre des grands brûlés le savent. Il sont tremblants de froid, c'est une réaction de l'interne.

Alors, en possession de cette loi, revenons à notre patient. Il a chaud mais met du chaud. Nous sommes d'accord que du point de vue interne, il tente de faire du froid. Et cela va être un moyen de travailler sur la température en agissant a priori à l'envers de la logique. Nous venons de dire que nous pouvons travailler sur Tsou Chao Yin rein afin de faire de faire du froid mais nous pouvons agir aussi sur le Tcheou Tae Yang IG (couche externe) et appartenant à l'élément Feu afin que le corps réagisse en faisant du froid à l'interne! Magie des lois énergétiques.

Bien évidemment, cette décision se prend après le bilan des quatre temps de l'examen et je décline toute responsabilité si vous tentiez d'agir de la sorte sans avoir suivi un cursus très sérieux.

Cela ne peut se maitriser que lorsque vous connaissez les lois "Pen Piao Li" sans lesquelles tout traitement est voué à l'échec.


Cet article est là pour vous montrer l'étendue incroyable qui s'offre devant vous. L'acupuncture que vous pratiquez actuellement est une poussière dans le vaste monde de l'énergie. Ce qui est, pour moi, source de joie inégalée, c'est qu'à chaque fois que l'on pense atteindre l'horizon, il se dérobe avec un clin d'œil malicieux en nous invitant à aller encore plus loin.

Jean Motte






198 vues1 commentaire