• jihem94

5ème partie: La prise de pouls en Médecine Chinoise

Mis à jour : mars 9

Comment savoir si les énergies sont en avance ou en retard, sur quel méridien ou organe faut-il travailler ?

Le chat : « je ne peux vous répondre ; seul le singe musicien le fera ».

Vous continuez à vous enfoncer dans la forêt de la connaissance, lorsqu'un son mélodieux vous attire. Vous vous trouvez devant un singe jouant de deux guitares en même temps. Vous répétez votre question.

Le singe : « c'est là le point édifiant de l'acupuncture traditionnelle. En fait il n'y a que ceux qui ont approfondi le sujet qui peuvent en comprendre les fondements. Il s'agit de la prise des pouls, outil essentiel de la médecine chinoise dont je voudrais vous entretenir en vous parlant musique.

Les pouls se prennent sur les deux poignets et particulièrement sur l'artère radiale. Cette dernière est divisée en trois zones et chaque zone se divisant en superficie et profondeur. En tout, nous avons donc six secteurs à droite et six à gauche.

Remarquez que mes deux guitares ont six cordes chacune. Nous aurons alors une guitare pour la droite et une pour la gauche. L'homme doit s'adapter à la journée, à la saison, à l'année. Chaque période de temps (jour, mois, année) imprime un rythme à chaque corde, modifiant le timbre (la hauteur du son grave ou aigu). Quand l'être humain est équilibré, bien que les timbres puissent être différents, l'ensemble forme un accord harmonieux. « La note est juste ». Si une énergie sur une corde particulière est en retard ou en avance, elle modifie la fréquence de la corde et donc « la note sera fausse ». Il suffit d'avoir « une bonne oreille » au travers de la palpation des pouls, pour connaître le lieu de la dissonance et accorder de nouveau la structure pour que la maladie ne puisse apparaître.

Attention ! Le bilan énergétique ne se réduit pas uniquement à la prise des pouls. Il y a le questionnaire en rapport avec la physiologie chinoise, les cinq éléments, la palpation, l'audition. Bref, tous les moyens d'investigation de nos cinq sens pour aller au plus juste traitement ».

Vous quittez ce songe pour ouvrir les yeux et mettre de l’ordre dans votre esprit. L’acupuncture est d’abord une façon d’appréhender le monde. Notre manière de soigner en Occident est le résultat de notre culture judéo-chrétienne. Il nous faut donc étudier la pensée chinoise afin de comprendre cette médecine. Il est clair que le taoïsme recèle dans sa totalité la pensée orientale.

Mais qu’est-ce réellement que le taoïsme ?

Réponse dans le dernier épisode de cette longue série

A très vite.

Jean Motte



451 vues

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com