713705

Mis à jour : 3 mai 2019

Vous vous rappelez? On tapait ce nombre sur les vieilles calculatrices puis on la retournait et on lisait: .......? Eh oui, soleil!

Hello Sunshine!!

Une journée pour le soleil? Pourquoi pas. Notre soleil a une existence de 10 milliards d’années et cela, de son point de vue, doit bien le faire rire que nous festoyons au rythme d’une farandole, une journée par an. Mais baste, acceptons la gageure. Une boule de feu qui se promène seule, dans l’espace céleste et mystique, perdu dans une univers tellement grand et vide (un atome dans un cube de 1km de côté). Et là, cette boule de feu naît vit et se meurt. Née il y a 5 milliards d’années d’une nébuleuse qui s’est effondrée elle poursuit cahin caha son petit bonhomme de chemin qui lui fera terminer sa vie dans un gonflement d’orgueil (géante rouge) puis se dégonflera dans une dramatique dépression pour finir en naine blanche. Donc le soleil vit et comme lui nous avons une naissance une vie et une mort. Tout est Tchi (énergie) dans l’univers et obéit aux mêmes lois.

Tout ce qui vit sur terre a besoin des soleil, de la lumière. L’énergie est soit transformée comme les arbres qui transforment la lumière en air mais aussi les feuilles et les plantes qui captent l’énergie, la stocke en amidon et peuvent se faire dévorer par un herbivore prétentieux qui lui-même servira de dessert à de petites bêtes qui puiseront ainsi l’énergie du soleil par bestioles interposées. Et nous humains bizarres qui cherchons plus à faire la mal que le bien, que pouvons-nous garantir comme leçon céleste? Le Yi King est intéressant pour s’approcher de l’ordre de la nature. Soit nous avons le tirage du Ciel et dessous le feu ce qui nous donne le N° 13, s’entendre avec tous, soit nous avons le ciel sous le feu, le N°14, le grand réalise. « La vraie communauté avec les hommes doit s'établir sur la base d'un intérêt cosmique » Yi King. Tout est clairement dit. Nous devons, sous peine d’aller se mettre la tête dans le mur, comprendre l’intérêt cosmique de notre existence. Nous ne sommes pas là pour dominer la nature mais juste pour aider le ciel et la terre à s’unir. Projet faste et grandiose qui serait génial si nous avions compris qu’en dehors de celui-ci, c’est la maladie qui nous guette.

Le soleil rayonne de l’énergie qui se transforme et se matérialise en vie tellement diversifiée que cela tourneboule nos sens. C’est comme si chaque photon créait une espèce des plus étranges pour le plaisir de la création. Il n’y a pas de vouloir, ni de hiérarchie, seulement de la vie.

Le soleil est symbolisé par le coeur dans l’homme. C’est le Tae Yang, le grand Yang. Chaque animal, chaque plante, chaque caillou même est une émanation du soleil. Lorsque nous mangeons de la lumière c’est une façon à nous de nous transformer afin de devenir un peu plus bon. Mais qu’est-ce que le bon me direz-vous? C’est être rayonnant et non brillant. C’est être respectueux de la vie au plus haut degré car seule la vie est glorifiante. Et encore une fois nous oeuvrons selon un principe cosmique qui nous dépasse.

L’alchimiste cherche à fixer un rai de lumière. Pour cela il doit mettre un clou aimanté dans un verre d’eau puis la lumière du soleil doit être dirigée dessus. A ce moment là le rayon de lumière est piégé pour un temps très court où il est utilisable pour ouvrir notre coeur à cette vibration cosmique. Il y a une voie Nei et une voie Wai, c’est-à-dire une voie interne et une externe. L’acupuncture est la voie royale, celle qui conduit toute femme et tout homme à devenir plus juste avec lui-même dans un dessein qui le dépasse et dont il accepte l’augure.

Nous mangeons du soleil, nous le respirons, il rythme nos vies et nos décharges hormonales en sont la preuve. Les insomniaques ne reçoivent pas assez de lumière ou ne la synthétisent pas assez. Il est le Yang de notre vie comme l’eau en est le Yin. La vie, est entre ces deux principes fondamentaux. Alors en cette journée du soleil, si nous avons la chance qu’il se dévoile entre deux nuages, faisons-lui un clin d’oeil et envoyons-lui une petite phrase de joie afin de lui rendre témoignage que nous avons compris qu’il est le THELEME du monde.

Bon Vent

J.Motte

www.centre-imhotep.com


0 vue

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com