• jihem94

8ème postulat!!! Ne pas prendre les pouls pour un acupuncteur…

Ne pas prendre les pouls pour un acupuncteur …

Malheureusement, au cours des différentes conférences ou enseignements que je donne, je suis confronté à une chose aberrante, des personnes qui ont fait une formation en acupuncture mais qui ne prennent pas le pouls! Comment cela est-il possible? S'attacher uniquement aux symptômes du patients et à ce qu'il dit est une hérésie et viole touts les lois précédentes à cet article.

Dans l'Acupuncture traditionnelle, cela fait partie intégrale du bilan énergétique.

Voyons d'abord de quoi nous parlons.

Il existe, comme toujours, plusieurs techniques de prises de pouls. Elles sont toutes issues d'une base qui est de poser les doigts sur l'artère radiale et de "ressentir" si cela bat ou non.

De longs débats stériles sur les différentes stratégies de pouls montrent combien cela est vain de vouloir imposer telle ou telle méthode. Encore une fois, l'acupuncture n'est pas uniforme et "randomisable", elle est la rencontre entre deux êtres.


Alors, il y a la méthode entre pouls radial et carotidien (A). Dans cette technique nous nous adressons plus aux traitements par couche car il est impossible d'avoir trois zones "pouces, barrières, pieds" mais plutôt trois forces qui sont comparées et une quatrième qui montre la fermeture du Yin ou du Yang. Elle peut être aussi effectuée sur l'artère radiale en prenant le pouls avec son pouce. Elle est intéressante si on connait les pathologies des couches, si on sait traiter une couche selon les règles du Ling Tchrou, enfin si on maîtrise l'équilibre des couches selon les saisons car sinon il y aura des traitements erronés.


Il y a la plus "classique" la comparaison entre le pouls du Jen In et du Tsri Rao, (B) c'est-à-dire pouls gauche et droit.

C'est dans cette technique qu'il y a le plus de "méthodes" de toucher afin d'en tirer une information valable.

Déjà, et cela souffre de répétitions, la prise de pouls en trois loges nous donne non des déséquilibres organiques ou de méridiens mais bien des déséquilibres d'éléments.

Vous devez avoir la connaissance des vingt-huit formes de pouls qui est une base fiable sur laquelle on peut s'appuyer lorsque le pouls est identifié.


Il y a la prise de pouls en Chronopuncture (C) décrite au chapitre 71 du So Wen, magnifique d'équilibration saisonnière et annuelle.


Il y a la technique de J.A. Lavier (D) qui est tout à fait extraordinaire et qui mérite d'être citée car elle est très utile pour identifier et évacuer des Xié tout en mettant le patient dans son climat.


Il y a la technique vietnamienne (E) qui est une prise de pouls par loge mais dynamique donnant alors les points de blocages des méridiens concernés dans la loge identifiée comme déséquilibrée.


Il y a les techniques plus modernes issues du travail de Nogier (F) sur le R.A.C (réflexe auriculo-cardiaque) qui donne des informations plus par testing musculaire.


Autre technique, celle des pouls périphériques (G) issues du So Wen et mise au goût du jour par Chamfraut. Elle a ses partisans et surtout doit être couplée par l'auscultation des points MO qui permettant alors d'établir un dysfonctionnement organique.


Enfin il y a la prise de pouls des merveilleux vaisseaux (H) qui est une prise de pouls fluidique et décrite aussi dans le Lin Tchrou. Magnifique de précision, elle est d'une élégante et fine élaboration.


Alors imaginons maintenant une rencontre improbable de thérapeutes ayant chacun sa spécialité et que nous mettons devant un même patient en été…

Cela donnerait à peu près cette discussion:

A) il y a une disparité droite deux fois plus faible que la gauche. Le pouls est calme il s'agit donc de Tsou Chao Yin Rein faible.

B) interviendrait. Il prendrait le pouls et déterminerait que le foyer inférieur gauche est le plus faible. Il noterait que la forme de pouls est profonde et rugueuse impliquant un vide de sang sur le Tsou Chao Yin.

C) n'est pas en reste. Il prend le pouls et s'aperçoit que l'assesseur de droite au ciel n'est pas descendu pour se transformer en assesseur de gauche à la terre. Cela laisse un vide du Tsou Chao Yin qu'il faut travailler selon la technique des brigands décrite au chapitre 72 du So Wen.

D) intervient. L'axe de l'eau est supérieur à deux fois le rayon du cercle imposé par la terre. Il y a un Xié sur le Tsou Chao Yin qu'il faudra travailler avec des moxas sur la deuxième chaine de vessie car il n'y a pas de symptômes physiques, et une correction alimentaire sur le Tsou Chao Yin.

E) dit: Le Tsou Chao Yin est vide et c'est le point You Men 21 R qui le bloque.

F) s'approche. Il met ses doigts sur les pouls radiaux et pense à chaque élément jusqu'au moment où arrivé sur l'Eau il a une information sous les doigts. Il continue en discriminant le Yin du Yang et en conclue que le Tsou Chao Yin est vide.

G) teste tous les pouls périphériques et trouve le point Taixi 3 R le plus faible. Il associe son test avec le point JingMen 25 VB et en conclue que l'élément Eau est dysfonctionnel parce que le méridien du Tsou Chao Yin est déséquilibré.

H) prend les pouls en fluidique et est interpellé par le foyer inférieur qui donne une sensation de vibration. Il sait qu'il s'agit du Yin Tsiao Mo et donc qu'il faut travailler sur le point ZhaoHai 6 R.


Voilà ce que serait une rencontre de niveau entre des personnes maitrisant leur art. Les traitements, quant à eux, sont affaire de chacun et peuvent être bien différents.


Pour conclure sur ces pouls, je vais aussi vous donner ce qui est, pour moi, le critère le plus important, celui qui est caché et dont on ne parle jamais. Il s'agit de la rencontre de deux cœurs qui vont battre et s'équilibrer par la pensée et donc le Chen. Le thérapeute équilibre en prenant une partie de la vibration désaccordée de son patient. Il y a transfert d'énergie par acceptation et ouverture du Ming. Je suis persuadé que tout bon que l'on soit, si notre esprit n'est pas un tant soit peu éclairé, nous ne ferons jamais du bon travail.

"Le petit ouvrier soigne 6 patients sur 10

Le grand ouvrier en soigne 8 sur 10. " So Wen

Cette différence n'est pas dans le savoir mais bien dans le Chen, et il ne faut surtout pas l'oublier.






375 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout