©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com

Eau eux dans l'eau île

L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.

Le mot oeil est un « drôle » de mot. Quatre lettres dont trois sont des voyelles. Dans la langue sacrée des oiseaux, les voyelles sont des lettres célestes et nous conduisent à la connaissance du divin ou du spirituel. Voyelle, c’est voit ailes (donc le langage caché) ou encore voit El (un des noms de dieu). C’est pour cela que les archanges ont leur nom qui finit par El comme Uriel, Michaël, Gabriel etc.

Alors d’où vient le mot oeil? Et bien tout d’abord du latin oculus ce qui bien évidemment a donné oculiste, un seul « c » pour deux yeux.

Mais c’est surtout bien avant, en grec que l’on trouve la racine « ope ». Ce qui nous rappelle le mot optique mais aussi le trop fameux Cyclope dans les voyages d’Ulysse.

Là où cela devient vraiment intéressant c’est que cette racine « ope » signifie aussi bien « oeil, visage », que « parole, discours ».

Ainsi nous comprenons mieux que l’oeil parle, qu’il nous dise ce que nous savons en secret dans notre coeur. Tiens! encore un e dans l’o!

L’oeil est le miroir de l’âme. En acupuncture c’est le miroir de notre Bois. La vésicule biliaire se voit dans un oeil décidé, morne, dépité, triste, inerte, apathique.

Dans le Yin Hai Jing Wei, le miroir de la mer d’argent, Il est décrit pour la première fois le traité des 5 roues que voici:

Foie, vent, iriscoeur, sang, canthusrate, chair, paupièrepoumon, souffle, conjonctiveRein, Yuan Tchi, pupilles

Ainsi chaque partie de l’oeil est rattachée à un organe qui lui-même est en lien avec des émotions et des sentiments. C’est un bon moyen de diagnostic des déséquilibres énergétiques internes. C’est en fait une fenêtre sur le monde incroyable de notre vie interne.

Par exemple si vous avez des problèmes de foie vous pouvez être sensible au vent mais aussi avoir l’iris marqué de nombreuses taches café au lait.

Des problèmes de coeur (physique ou émotionnel) vous feront avoir des coins des yeux très rouges ou encore prurigineux.

Des paupières lourdes, donnant un air plutôt fatigué, montreront une rate en état affaibli par les soucis et l’anxiété.

Une conjonctive grumeleuse ou de couleur autre que le blanc montrera une déficience du poumon avec de la tristesse.

Enfin des pupilles qui s’adaptent mal à la lumière, donc une sensibilité à celle-ci indiquera une déficience de votre énergie carburant par des insomnies ou des travaux nocturnes.

Nous avons vu que l’oeil nous parle. Il est essentiel à une discussion car il tempère, modère ou appuie les mots qui sortent de la bouche. C’est ce qui manque dans une messagerie électronique, sur internet ou FB. Il n’y a pas la connexion avec le coeur, l’âme de celui ou celle qui est en face.

L’éclat de l’oeil est primordial à l’état de santé. C’est un fait corrélé. Si l’éclat de votre oeil est vif, amusé, coquin, en un mot malicieux, votre état de santé est bon. C’est pourquoi il est important de toujours garder un oeil amusé sur les choses et particulièrement sur nous-même, c’est un signe de bonne santé. Riez, de votre bouche ou de vos yeux. Moquez-vous autant que vous voulez de vous-mêmes mais jamais de l’autre car chacun de nous à suffisamment à faire avec soi-même. C’est ce que l’on nomme « le regard intérieur ».

Il y a de nombreuses années maintenant, je me souviens d’un exercice que nous faisait faire Jean-Louis Blard qu’il avait appris en Chine dans un monastère de Tai Chi. Le matin ou le soir, une fois allongé et le coeur en paix, faire une observation attentive, avec le regard intérieur, comme si vous visitiez une maison. Vous commencez par la tête et son cerveau puis descendez les nerfs et arrivez au coeur et poumons. Observez comment ils sont, comment il tambourine ou respire, quelle couleur ils ont. Puis vous continuez par l’oesophage (tiens un autre e dans l’o) et visitez l’estomac. Vous en profitez pour faire le tour de votre foie et vésicule, leur couleur, leur contraction, leur odeur peut-être? Puis vous visitez enfin les reins, les intestins, la vessie, ovaires , utérus ou prostate.

Faites cela deux fois par semaine et petit-à-petit vous affinerez votre observation intérieure pour ressentir et anticiper même ce qui ne va pas. L’oeil est un organe qui voit à l’externe mais aussi à l’interne, il ne faut surtout jamais l’oublier.

Pour finir, en écrivant ce billet, je me suis trouvé confronté à la prononciation de ce e dans l’o. Doit-on dire (EU)sophage ou (É)sophage?

La règle est la suivante: si oe est suivi d’une voyelle on dit (e) comme boeuf, soeur, coeur.

Si oe est suivi d’une consonne on dit É comme oesophage (Ésophage), oenologie (Énologie), oecuménique (Écuménique) et foetus (fÉtus)