Il ne faut pas confondre que je tombasse avec que j'eusse chu..

Avez-vous remarqué la chose curieuse suivante: lorsque nous "tombons" nous changeons de facto d'état. Ainsi tomber malade, tomber enceinte, tomber sur un os, tomber de sommeil..

Nous passons alors d'un état dans lequel nous étions à un autre. Tomber implique donc un changement de paradigme, de modèle voire de régularité. Pourtant il semble essentiel de changer et de ne pas s'éterniser dans un quotidien qui, s'il semble confortable, du point de vue de l'acupuncteur est un piège, une cage dorée dans laquelle on s'enferme et dont il est difficile de s'extraire. Ce quotidien est une illusion, un leurre que notre rate recherche et même temps exècre. Notre bonne rate a-t'elle quelques relents névrotiques? En effet il est évident que nous gagnons du temps à faire les mêmes gestes, à ritualiser l'espace ce qui permet de soumettre le temps qui passe à notre volonté. Mais cette routine routinière a un inconvénient et non des moindres; elle produit de l'humidité et empêche la rate d'adapter aux variations et modifications qui sont pourtant le lot de la grande loi universelle: il y a une chose qui ne changera jamais, c'est que tout change. Et cela conduit à des terrains pré-cancéreux.

Alors tomber, qui est un mouvement devrait être accueilli avec joie puisque cela nous force à une nouvelle adaptation.

Cette contradiction n'est qu'apparente et là encore, les textes traditionnels sont là pour nous convaincre de la profonde connaissance des anciens, qui, je le pense, dépasse largement celle que nous avons aujourd'hui du corps humain. Nous sommes dans une vision technique et mécanique. C'est un point de départ mais le prochain aurait du nous conduire à une vision énergétique. Nous en sommes loin même si aujourd'hui, ceux qui travaillent en acupuncture, et ce quelque soit leur niveau, respectent certaines règles et donc une vision plus large, plus ouverte sur l'autre nature du corps humain.

Les chinois anciens avaient décrit deux phénomènes observables lorsque l'on tombe. Soit on tombe de notre hauteur, soit nous tombons de plus haut.

Dans le premier cas il y a souffrance de la rate car le sang se fige à l'intérieur. Dans le second c'est le foie qui subit la chute en gardant le sang en lui. Ces deux stagnations auront bien évidemment des conséquences néfastes différentes.

Ainsi dans toute chute de "rate" il faudra absolument s'occuper de celle-ci en la faisant de nouveau circuler. Un 2 Rte (Dadu SP-2) peut s'avérer opportun.

Alors que dans une chute de "foie" il faudra libérer le sang du foie comme avec un 18 V par exemple ( Ganshu BL-18).

Et lorsque nous nous trouvons devant le cas d'une personne qui "tombe" sans tomber réellement? Elle est tombée enceinte ne veut pas dire qu'elle a chu et s'est retrouvée enceinte!

Pourtant clairement il y a bien un changement d'état. Comment celui-ci peut-il conduire d'un côté à la création d'un nouvel être et de l'autre à une maladie? Il y a obligatoirement le même processus en action, celui de tomber ou encore celui de changer d'état. Mais ce qui nous permet de passer d'un état à un autre c'est la Rate et la vésicule biliaire!

. Il faut choisir et donc savoir renoncer pour changer d'état. Ainsi en est-il des maladies et de leur origine d'un point de vue énergétique taoïste. Dans maladie j'inclue aussi la grossesse car c'est une formation d'un corps étranger qui devrait normalement être combattu mais qui se trouve dans une entraille curieuse (l'utérus) qui va abriter et protéger tant la mère que le futur enfant. Tout commence par la vésicule biliaire et tout s'exprime par la rate. N'oubliez pas ce que disent les alchimistes. Il y a trois feux:

1) le feu spirituel

2) le feu qui transforme

3) le feu vulgaire

Ici nous sommes au niveau du feu transformation. La bile doit modifier afin que la rate puisse distribuer à chaque organe ce dont il a besoin.

Ce qui est troublant, c'est qu'il n'y a qu'un seul point qui unit directement VB/Rte ( vésicule biliaire/rate)! C'est le 24VB (soleil/lune GB24). Un passage donc d'un état yang soleil à un état Yin lunaire et inversement. N'est-ce pas tout simplement prodigieux? Voilà le legs des anciens et voilà comment comprendre nos changements d'état. Et cela sous le regard amusé du cœur empereur qui suit les saisons comme tout un chacun. Du printemps, il "tombe " en été, puis il "tombe" en automne puis en hiver. Il ne reste plus qu'à associer aux changements de saisons, le 24 VB aux points PEN du cœur!


Allez, bon vent... Jean



257 vues1 commentaire

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com