• jihem94

L'acupuncture, et si nous pratiquions comme le faisaient nos anciens ?

Mis à jour : 12 déc. 2020

Ce qui les intéressaient par dessus tout, c’est de préserver l’instant dans un état de santé et c’est pour cela que ceux qui y arrivaient se nommaient des immortels. J’enseigne et pratique depuis quarante ans cet art plusieurs fois millénaire et il est vrai que je reste émerveillé encore aujourd’hui par ce qu’un peuple très observateur a réussi à mettre en place sur plusieurs centaines d’années. Je vais aujourd’hui vous parler des pouls. C’est la base de l’acupuncture. Parler acupuncture sans parler ou pratiquer la pulsologie est tout simplement chose incongrue.

Les pouls ont suivi l’évolution des peuples et de leurs maladies car il y a bien longtemps les êtres humains ne tombaient pas malades. Ils étaient tués suite à des traumatismes de toutes sortes mais n’avaient pas de maladies. Puis vint le temps de la sédentarité. Avec elle, les hommes se sont couchés près des animaux afin d’avoir plus chaud et se faisant ont été contaminé par les puces, gales, dengue, anophèles de toutes sortes. Cette première contamination de l’animal à l’homme a entrainé un premier gros affaiblissement de son énergie vitale. Puis vint le temps des MST (maladies sexuellement transmissibles comme les gonorrhées ou la syphilis). Là encore un affaiblissement de l’énergie de l’homme fut remarquable. Et aujourd’hui, et bien c’est pire. Les vaccinations, les médications en toute sorte, l’alimentation détestable et tout simplement anti-humaine, la qualité de l’air sont venus à bout des dernières résistances de notre énergie pure et le constat est sans appel puisque les maladies sont de plus en plus agressives et profondes. Cancer, VIH, symptômes mentaux de plus en plus graves sont le lot des cabinets médicaux. Nous sommes épuisés, las, fatigués et les moindres maux nous envahissent au plus profond de nous-même. Il y a une vraie déliquescence de l’énergie humaine qui met beaucoup de temps à pouvoir remonter à un niveau correct quand cela est encore possible.

Et les pouls en acupuncture corroborent ce fait. Voyons comment.

Les pouls sont un moyen extérieur de comprendre l’intérieur. Cela part du principe que tout est fractal. Une partie du corps humain est le reflet de la totalité. Mandelbrot n’a pas été le premier à penser comme cela, les chinois l’ont devancé de deux millénaires!

Donc si je prends un tronçon d’artère et que le le divise en trois niveaux je pourrais l’assimiler aux trois étages du corps humain. Ainsi l’homme est comme un empilement de trois boites, trois cubes. Celui du bas représente le foyer inférieur, le cube moyen le foyer moyen et le cube du haut le foyer supérieur. Dans le foyer inférieur on trouve les intestins, la vessie et les reins, dans le foyer moyen on trouve l’estomac, la rate, le foie et la vésicule biliaire et dans le foyer supérieur on trouve le cœur et les poumons. Donc mon artère va représenter d’un point de vue fractale mon corps. On aurait pu prendre un tronçon d’artère sur la fémorale au plis d l’aine mais ce n’est pas facile et pour les personnes très pudiques tout simplement impossible. Le mieux fut de le prendre sur la radiale c’est-à-dire au poignet. Ainsi, en imaginant que vous avez les mains en l’air, ce qui est près du pouce correspond au Foyer supérieur, au milieu sur la styloïde radiale, c’est le Foyer moyen et en dessous le Foyer inférieur.

Il fallait ensuite répartir les méridiens qui correspondent à nos organes. Nous avons dix organes et cela demandent de les positionner entre l’artère à droite et celle de gauche. Le poignet droit se nomme bouche de l’énergie, le poignet gauche, rencontres humaines.

Le poignet droit est Yin et le gauche est Yang. Pourquoi? Parce que la position de l’homme est debout FACE au soleil donc face au sud. Et si le sud est en face de vous, à droite c’est l’ouest, le coucher du soleil et à gauche c’est l’est le lever. Là où le soleil se lève il fait chaud c’est donc Yang et là où il se couche il fait froid, c’est Yin. Il est alors facile de mettre le poumon qui est Yin à droite et comme il est le maître de l’énergie puisqu’il donne le souffle, c’est pourquoi le poignet droit s’appelle bouche de l’énergie. A gauche nous mettons le cœur.

Au Foyer moyen de tout temps la rate et l’estomac ont été placé à droite car le foie lui est à gauche et a une fonction Yang montante.

Enfin au Foyer inférieur nous avons Rein Yang à gauche et Rein Yin à droite.

Il nous reste alors à mettre les FU qui sont des organes qui protègent les trésors. Les Fu sont des organes creux et les Tsang des organes pleins. Nous avons le GI creux qui protège le Poumon plein. L’Intestin grêle creux qui protège le cœur plein. L’estomac creux qui protège la rate et le pancréas, pleins. La vésicule creuse et parfois pleine qui protège le foie plein. La vessie creuse qui protège le rein plein.

Ce qui est creux et protège va se retrouver en superficie sur l’artère radiale alors que ce qui est plein va se trouver en profondeur.

Au fil du temps les chinois ont trouvé deux autres fonctions fort intéressantes qui ne sont pas des organes mais qui étaient essentielles au fonctionnement du corps humain. Il s’agit du maitre du cœur, sorte de protecteur du cœur assimilé entre autre au thymus et le triple réchauffeur ou trois foyers, qui est assimilé à la lymphe qui récupère les déchets de la transformation des aliments en énergie motrice. Le MC (maître du cœur) sera assimilé à un trésor donc Yin et viendra se placer en profondeur au Foyer inférieur et à la droite alors que le TR (triple réchauffeur) sera Yang et en superficie toujours au Foyer inférieur.

Nous retrouvons donc la topologie suivante:

poignet droit en superficie: GI/E/TR

en profondeur: P/Rte/MC

poignet gauche: superficie: IG/VB/V

profondeur: C/F/R

Cela va permettre à l’acupuncteur de déterminer rapidement quels sont les méridiens touchés afin de venir les équilibrés.

Il doit donc identifier quel est le méridien touché mais il doit aussi déterminer par quoi il est touché. Ici intervient les formes des pouls. Nous en avons aujourd’hui 28 déterminées mais il fut un temps où ce nombre atteignait 35. Bref 28 formes qui sont classées selon un schéma très clair. 7 formes Yang, 8 formes Yin, 9 voies de communication et 4 formes complémentaires.

Ces formes de pouls permettent de trouver si nous sommes en déséquilibre par rapport à des émotions ou bien à des climats. IL existe une méthode sûre pour le connaître que je ne dévoilerai pas ici puisque faisant partie de la transmission en cours et donc oral. Une fois cela établi il reste à déterminer comment le corps a réagi en fonction de la forme du pouls et de le corriger.

Cette façon de faire évite la pire chose qu’un thérapeute pourrait faire par méconnaissance ou pire par insuffisance de savoir. En effet il est terriblement imprudent de faire des suppressions de symptômes. Chose courante aujourd’hui comme on peut le lire sur des réseaux de communication. Certains sont fiers d’arborer la suppression d’un vertige ou d’une hémorroïde en une ou deux séances. Au mieux c’est une palliation et la maladie reviendra, au pire c’est une suppression et la maladie s’enfoncera et se transformera en devenant plus vindicative.

Les pouls permettent de ne pas tomber dans ce piège et de contrôler parfaitement que la cause de s symptômes est bien prise en compte.

L’art de la pulsologie est ardu et il faut des années afin d’en percevoir la puissance. Mais surtout elle signe là la vraie différence avec l’acupuncture médicale qui ne tient pas compte de cette partie de l’examen, effectivement trop aride qui décontenance les plus sceptiques, et travaillant alors selon le mode et la pensée dominante allopathique.

Alors prenons pour finir un exemple simple :

Un patient arrive avec un problème conséquent : un eczéma craquelé. Bien évidemment c’est le dermatologue qui a posé le diagnostic. Et là commence notre approche thérapeutique, qui consiste à ne pas considérer ce classement médical comme étant le centre de notre préoccupation. En effet, ce qui nous intéresse, c’est en amont, pourquoi ce patient en arrive à faire cette maladie. Après un questionnaire spécifique nous passons à la langue (couleur, aspect, enduit) et arrivons aux pouls.

Je trouve un pouls superficiel sur le GI (gros intestin) et l’estomac. Cela signifie que les méridiens de GI qui gère le sec et d’estomac qui gère l’humide ont été défaillant. Celle-ci a entrainé une peau sèche et qui n’est plus lubrifiée. La trophicité de la peau est affaiblie surtout lorsqu’on sait que le Yang Ming (couche qui réunit GI et E travaille avec une autre couche Tae Yin qui s’occupe de la peau). De plus le pouls est glissant signant un amas d’humidité. Le traitement sera alors tout tracé. Il faudra évacuer cette énergie incorrecte et puis relancer une bonne énergie de défense pour sceller le tout.

L’art est complexe mais une fois qu’il est compris, il devient aussi limpide que la plus pure des eaux d’un torrent.


Si une formation vous dit !!!!



Chronopuncture ici ou ici

Ensemble reprenons contact avec les pouls ici

Les glandes endocrines et l'acupuncture. Le triple réchauffeur ici

Une formation complète en acupuncture traditionnelle ici

795 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout