l'oreille était dans le ciel et écoutait le murmure de la terre...

Mis à jour : janv. 22

Les acouphènes.

Quel drôle de mot pas pire pas mieux que tinnitus aurium, bref des bruits dans les oreilles. La plaie pour les acupuncteurs, les ostéopathes, les naturopathes et tout le toutim. La galère parce que chaque histoire d’oreille est avant tout une histoire personnelle et on veut trouver le graal en un protocole de points.

Bien sûr il y a le côté mécanique. Le temporal qui passe son temps à se basculer en avant en arrière au rythme chaloupé des hanches. Le temporal devient donc un os du temps qui passe, tic tac et ce bruit peut en agacer plus d’un. Peur de vieillir, refus d’être plus raide, moins sportif, moins belle (selon quel critère?). Bref, la sape du temps sur notre propre image et l’illusion que nous vieillissons. Mais non!!! Mille fois non. Le corps vieillit certes, mais l’âme non. Elle est toujours aussi pure que la première fois qu’elle est entrée dans ce corps et aussi pure lorsqu’elle le quittera. C’est de la lumière! A t-on vu une lumière vieillir? Bah non, voilà qui est dit.

Alors ce bruit qu’est-ce que c’est? Si on prend la définition d’un acouphène : Impression auditive correspondant à la perception d’une onde sonore qui en réalité, n’existe pas.

Imaginez donc ce que cela signifie! C’est un leurre, le bruit qui est dans l’oreille est un faux bruit.

Plus fort encore acouphène vient du grec akouo (entendre) et phainos (apparaître) lui-même issu de phos (lumière!). Quand je vous dis que tout est histoire de lumière, la médecine elle-même nous l’indique. Donc acouphène veut dire simplement ENTENDRE DE LA LUMIERE.

Je sais, cela ne nous arrange pas car on voit la lumière et on entend un bruit mais là les mots troublent nos sens afin d’aller plus loin dans notre quête.

Et malheureusement nous sommes obligés de passer par l’acupuncture pour l’expliquer. Je vais rester simple, le plus simple possible.

Il existe un terme en acupuncture qui se nomme le FONG. Traduit aujourd’hui par « vent » terme commode qui explique ainsi que le vent est le vecteur des cent maladies. C’est oublier bien rapidement l’origine du mot Fong (Feng pour les pinyin). Son origine donc est le sinogramme « lumière » mais déformée. Ainsi un fong un vent n’est que de la lumière non-homogène. Et quand cette lumière est non-correcte alors elle devient bruyante. Elle se matérialise par une turbulence intérieure comme un « psssst » dans la cavitation d’une hélice.

Au fait, pour revenir au Fong vent, qui crée le vent en climatologie? Et bien c’est le soleil!. Il fait chauffer un air qui s’élève induisant de facto, un air froid qui descend. C’est la pression dépression. Et de celle-ci naît le vent. Les chinois ont observé et en ont tiré la leçon énergétique.

Donc, le soleil (lumière) crée le vent et comme cette lumière naît à l’Est, voilà pourquoi le Fong est à l’Est (CQFD)!

Pour ceux intéressés, cela est expliqué en détail dans mon livre « éphémère pérennité » à commander sur le site www.centre-imhotep.com.

De la lumière déformée se manifeste par un son dans les oreilles. La lumière a trois caractéristiques:

elle chauffe, elle est une force, elle illumine

Une lumière équilibrée, une énergie calme et paisible ne se voit ni ne s’entend. De même que tous nos organes, bien que présents sont silencieux tant qu’ils fonctionnent correctement. Dès que l’un d’eux est troublé, alors on le ressent physiquement. Tout pareil pour la lumière. Si elle chauffe, brille et agit de concert alors il n’y a pas d’acouphènes. Si l’un des trois principes est lésionnel apparaît le bruit tant redouté.


Voilà comment un acupuncteur traditionnel envisage les acouphènes. Cela reste très complexe pour ceux qui ne sont pas dans ce domaine aussi vais-je synthétiser et l'expliquer autrement.

Les acouphènes, nous l'avons vu, sont des bruits créés par notre système nerveux qui sont en fait de faux-bruits. Donc chacun de nous crée "son" acouphène. Il est issu d'une information erronée de l'énergie liée à des émotions. Il faut donc comprendre l'émotion déclenchante et travailler sur l'équilibration des pouls qui "gardent" en mémoire 20% du déséquilibre émotionnel qui a été traité tant que cela n'est pas résorbé en totalité soit par l'acupuncture soit l'homéopathie.

Nous savons que les résultats sont très intéressants en y associant les points de cranio-puncture de Yamamoto qui viennent compléter le traitement de fond classique ainsi que l'aide évidente des ostéopathes en parallèle des séances.

Tout cela sous-entend que l'oreille est mécaniquement correcte et n'est pas lésée. Pour finir sur une note plutôt "langue des oiseaux", un faux bruit est un "on-dit" ou "un non dit". Ici nous touchons à la "rue meurs" et souvent dans les bruits de couloirs, là où les murs ont des oreilles, nous pouvons souffrir de la bêtise et du jugement humain. Cela est un traumatisme enfoui qui ne peut que s'évertuer à s'extérioriser mais cela étant "mal vu" on préfère alors obstruer ce cri intérieur et le laisser sourdre au bord de nos oreilles où seulement nous, pouvons l'entendre.


J'aborderais également ce sujet lors de l'émission " le point qui pique " du 24 janvier sur Radio Médecine douce . Voici le lien de l'émission et des différents podcasts:

https://radiomedecinedouce.com/emission/1-996-Le-point-qui-pique


Bon vent!!!



©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com