• jihem94

Le sanglier...


Les compagnons, bâtisseurs extraordinaires tant sur le plan matériel que spirituel ont leur propre système afin de coder des informations qui doivent se transmettre oralement. Nul écrit, juste des chuchotements garantissant que cela sera celé et à l'abri. Les sculptures sur les murs des cathédrales en sont les premières expressions. Ainsi le sanglier signifie le que "le sang l'y est". Depuis le moyen-âge le langage est sujet de contrepèteries, anagramme, boustrophédon et autres systèmes de codes au vu de tous mais compréhensibles que par certains. Alors de quel sang parle t-on lorsqu'on en cache une partie?

Tout le monde connait le sang. Certains en sont effrayés d'autres fascinés. Le sang est notre jus (ancien nom du sang en grec opos qui a donné opium! puis est devenu Hema). Un jus rouge qui nous distingue de l'arbre à la sève généralement blanche. Il est dit d'ailleurs que le sang est rouge parce que nous avons le mouvement. Celui-ci réclame alors son lot d'oxygène acheminé par une cellule de sang qui se trimbale un noyau de fer qui fixera l'oxygène. En fait vivre c'est tout simplement rouiller!

Ce sang nous ramène à la création et particulièrement à l'homme, ADAMA ou l'ADAM KADMOM, sorte de plan divin de la création. Prenons donc pour nous instruire, la réflexion de la Kabbale:

La tradition juive, propose plusieurs commentaires sur le nom « Adam » :

1) ADAM se composerait d'ED (l'Ed, « siège de la terre ») et DAM (le « sang », siège de l'âme) 

2) ADAMA serait ADAM MA, « l'homme-quoi », l'homme qui pose des questions 

3) ADAM viendrait d'ADAMA (la « terre ») et EDAME « je ressemblerai »,. C'est celui qui peut s'élever si haut qu'il devient à la ressemblance de Dieu, et descendre si bas qu'il est plus bas que le végétal, voire le minéral.

Ainsi le sang est un tissu, siège de l'âme. Il y circule les entités viscérales de la pensée chinoise. Le sang vit 120 jours soit 10x12. Cela nous renvoie immédiatement aux 10 troncs et 12 branches de la chrono-puncture, c'est-à-dire tout ce qui fait que nous devons rester en harmonie dans le temps qu'il fait et qui passe au risque sinon de tomber malade. Le sang est la racine grecque HEMA qui s'entend bien entendu "AIMA". Il ya l'amour "l'âme aour (lumière)" dans le sang.

Comme quoi le sang n'est pas simplement un liquide rouge qui s'écoule dans nos artères et nos veines. Il est la lumière, la vérité et la vie dans l'homme. Lumière car il contient la quintessence de l'amour. Vérité car "bon sang ne saurait mentir". Vie car sans lui il n'y en a point. Il existe quelques points agissant sur le sang.

Le 10 Rte, mer du sang, vase rituel contenant le liquide sacré. C'est le vase de la vérité, le Graal.

Le 6 V, reçoit la lumière, en accepte la charge et l'augure, accepte la Vie. Notez que le pendant de cela est le 6 R, méridien du rein et revers de la vessie qui signifie écoulement du Yin mais surtout, réprimande accompagnée de mutilation que l'on met en pleine lumière.

Et un qui me parle particulièrement, le 11TR traduit par abîme de fraîcheur, ce qui ne veut pas dire grand chose. Mais dès qu'on entre dans son idéogramme il est composé d'eau et de lumière. Pour un laboureur du ciel comme moi, cela prend bien évidemment le sens de ROSEE CELESTE. Et de celle-ci on en cueille la lumière... Alors seulement on peut dire que le sang l'y est.


©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com