Les acouphènes


Quel drôle de mot pas pire pas mieux que tinnitus aurium, bref des bruits dans les oreilles. La plaie pour tous ces patients qui souffrent parfois tellement que cela les poussent au suicide. La galère parce que chaque histoire d’oreille est avant tout une histoire personnelle et on veut trouver le graal en un protocole de points.


Bien sûr il y a le côté mécanique. Le temporal qui passe son temps à se basculer en avant en arrière au rythme chaloupé des hanches. Le temporal devient donc un os du temps qui passe tic tac et ce bruit peut en agacer plus d’un. Peur de vieillir, refus d’être plus raide, moins sportif, moins belle (selon quel critère?).

Bref, la sape du temps sur notre propre image et l’illusion que nous vieillissons. Mais non!!! Mille fois non. Le corps vieillit certes, mais l’âme non. Elle est toujours aussi pure que la première fois qu’elle est entrée dans ce corps et aussi pure lorsqu’elle le quittera. C’est de la lumière! A t-on vu une lumière vieillir? Bah non, voilà qui est dit.

Alors ce bruit qu’est-ce que c’est?

Si on prend la définition d’un acouphène : Impression auditive correspondant à la perception d’une onde sonore qui en réalité, n’existe pas.

Imaginez donc ce que cela signifie! C’est un leurre, le bruit qui est dans l’oreille est un faux bruit.

Plus fort encore acouphène vient du grec akouo (entendre) et phainos (apparaître) lui-même issu de phos (lumière!). Quand je vous dis que tout est histoire de lumière, la médecine elle-même nous l’indique.

Donc acouphène veut dire simplement ENTENDRE DE LA LUMIERE.

Je sais, cela ne nous arrange pas car on voit la lumière et on entend un bruit mais là les mots troublent nos sens afin d’aller plus loin dans notre quête.

Et heureusement nous sommes obligés de passer par l’acupuncture pour l’expliquer. Je vais rester simple, le plus simple possible.

Il existe un terme en acupuncture qui se nomme le FONG ( Feng pour les pinyin). Traduit aujourd’hui par « vent » terme commode qui explique ainsi que le vent est le vecteur des cent maladies.

C’est oublier bien rapidement l’origine du mot Fong.

Son origine donc est le sinogramme « lumière » mais déformée. Ainsi un fong un vent n’est que de la lumière non-homogène. Et quand cette lumière est non-correcte alors elle devient bruyante. Elle se matérialise par une turbulence intérieure comme un « psssst » dans la cavitation d’une hélice.

Au fait, pour revenir au Fong vent, qui crée le vent en climatologie? Et bien c’est le soleil!.

Il fait chauffer un air qui s’élève induisant de facto, un air froid qui descend. C’est la pression dépression. Et de celle-ci naît le vent. ( cela vous interpelle !!! voir si le cœur vous en dit un texte explicatif dans la boutique de ce site : BOUTIQUE

Les chinois ont observé et en ont tiré la leçon énergétique.

Donc, le soleil (lumière) crée le vent et comme cette lumière naît à l’Est, voilà pourquoi le Fong est à l’Est (CQFD)!

De la lumière déformée se manifeste par un son dans les oreilles. La lumière a trois caractéristiques:

1) elle chauffe

2) elle est une force

3) elle illumine

Une lumière équilibrée, une énergie calme et paisible ne se voit ni ne s’entend. De même que tous nos organes, bien que présents sont silencieux tant qu’ils fonctionnent correctement. Dès que l’un d’eux est troublé, alors on le ressent physiquement. Tout pareil pour la lumière. Si elle chauffe, brille et agit de concert alors il n’y a pas d’acouphènes. Si l’un des trois principes est lésionnel apparaît le bruit tant redouté.

Nous avons vu qu’elle pouvait chauffer. Et nous aussi on chauffe et je dirais même qu’on s’échauffe. l’une des principales émotions aujourd’hui est la colère. Elle nous met sous pression et combien de personnes souffrent d’hypertension qui n’est que l’expression d’un pression au travail, chez soi, entre amis , dans la vie.

25% de la population française est hypertendue. 4 personnes sur 10. Alors qu’il suffit de résoudre le conflit qui met sous pression pour ne plus faire d’hypertension. C’est le travail de l’acupuncteur qui recherchera les cause s de tension non résolues. Cette pression dans la vie s’exprime par les sifflements d’oreille. Comme je le disais, le temporal os de la tête qui porte le conduit auditif est l’os du temps qui passe. Mais aussi l’os du temps oral, c’est-à-dire le moment de le dire. Je dis toujours dans les cours, que nous ne devons pas avoir de crédit dans le passé et donc nous devons dire, bien évidement avec respect, tout ce qui nous convient pas car lorsque vous dites vous êtes dans une dynamique et surtout vous exprimez dans le sens de sortir la quintessence et vous ne gardez rien en vous. A l’inverse, se taire c’est mettre en terre et donc quelque chose va pousser, sans que l’on s’en rende compte jusqu’au jour où cela sort de terre et éclate. Les bruits dans les oreilles sont l’expression d’un non dit qui sourd à l’intérieur et désire s’exprimer.

La lumière est force donc les bruits sont aussi l’expression de cette force lumineuse.

La force , c’est l’agitation. Elle est liée à l’échauffement. Plus je chauffe plus je m’agite. S’agiter est un moyen simple et naturel d’évacuer la chaleur interne mais elle crée aussi de montées d’énergie car en acupuncture, ce qui agite est la vésicule biliaire. Nous connaissons tous ce moment où on attend quelqu’un ou quelque chose et on est là à piétiner. On passe d’un pied sur l’autre indécis et se demandant si on doit partir ou rester. Cette situation s’éternisant on commence à bouger de plus en plus et grommeler. Voilà l’agitation qui se met en place et qui monte et s’élève comme la lave qui monte dans le goulet du cratère et va jaillir très bientôt. Autour des oreilles il y a des points de VB ( méridien de Zu Shao Yang et TR ( méridien Chou Shao Yang), deux méridiens qui sont très souvent piqués pour gérer ces bruits et ces agitations.

La lumière éclaire, c’est sa fonction qu’on lui reconnait le plus volontiers. Alors comment cette lumière peut-elle devenir un bruit né de l’illusion de notre cerveau?

Comment celui-ci peut il se tromper lui-même?

Comme je l’ai déjà dit la lumière est aussi l’amour et le désir d’être aimé.

En acupuncture on dit que l’oreille est l’orifice du cœur. Celui qui entend bien à le cœur juste.

C’est pourquoi dans la bible il est dit: que ceux qui ont des oreilles, entendent. Ceux là ont le cœur juste.

L’expression j’ai les oreilles qui sifflent exprime bien le fait que l’on parle de vous peut-être pas en termes les plus élogieux.

Donc les bruits dans les oreilles sont aussi l’expression de ceux qui manquent d’amour ou plus simplement de reconnaissance. Le silence de l’ignorance est plus terrifiant que le plus assourdissant des reproches. Alors il est plus facile de supporter ces bruits, que de ne rien entendre.

Voilà une bonne introduction à la compréhension des sons illusoires. Je sais qu’ils peuvent rendre fou mais il y a des solutions.

L’acupuncture traditionnelle, j’ose dire taoïste est capable d’améliorer voir de faire disparaître ce symptôme. Et ce qui est le plus magique, ce n’est pas tant que ces bruits cessent mais d’en comprendre leur origine, leur histoire. Car dans chaque vie humaine il y a une partie de l’univers, une partie de l’humanité. Si chacun d’entre nous s’améliore c’est d’abord pour lui même mais aussi pour l’ensemble des femmes et hommes. Plus je pratique l’acupuncture plus je me rends compte que mon discours s’axe toujours sur le respect et l’amélioration de chacun. Et ce n’est pas le chant des sirènes ou les cloches des châteaux en Espagne qui changeront cet état de fait.


Très bonne journée à vous tous


Si vous préférez écouter le doux son de ma voix 😃😃😃

écoutez l'émission le point qui pique et ses différents podcasts ICI

D'autres articles du Blog traitent le sujet

L'oreille était dans le ciel et écoutait le murmure de la terre

L'oreille et ses mystères



©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com