• jihem94

les sept portes qui mènent au....nettoyeur des bas fonds

Ah comme il eut été jouissif de gravir ces sept marches vers le ciel antérieur et ce paradis qui nous a vu naître et nous verra fouler de nouveau son sol à la recherche des pommes d'or pour transformer notre carcasse matérielle en une lumière éblouissante. Mais non, le titre n'augure rien dans ce sens bien au contraire!Nous voilà lancer dans la même trajectoire que celle des aliments. Et quelle est cette première porte? Les lèvres, ces deux rebords ourlés qui délimitent une plaie béante et obscure. Elles s'entrouvrent laissant alors la possibilité au souffle de sortir et aux aliments d'entrer. Le 4 E ( Dicang - ST4 - Grenier terrestre ) situé là où se forment souvent les raghades (ulcérations) est un point à ne pas négliger car il nous invite à découvrir le grenier des céréales.

La deuxième porte suit la première par obligation; les dents se détachent et laissent apparaître la béance de la bouche. Les dents, l'aidant, sont nos excroissances énergétiques, le surplus de l'os nous disent les textes. Trente-deux dents dont le nombre est loin d'être un hasard: 4 dents de sagesse comme les quatre piliers qui soutiennent la terre et les 28 restantes qui représentent les 28 Sieou, des délimitations célestes qui jalonnent le parcours du soleil et non de la lune comme il est commun de le lire aujourd'hui. Les dents sont articulées par l'articulation temporo-mandibulaire (ATM) dont un point est important: le 2 VB ( Tinghui - GB2 - Peut entendre )qui signifie la réunion de plusieurs personnes qui s'unissent pour parler devant une porte!

Vient le long oesophage qui nous vient du grec "je porterai à manger". Nous savons que celui-ci est sous la responsabilité du méridien de l'intestin grêle. Il y a plusieurs points possibles mais restons simples et arrêtons-nous sur la traduction du mot oesophage, car alors le point qui devient évident est le 12 RM ( Zhongwan - CV12 ), mère des liquides et céréales.

Arrive ensuite le pylore du grec "piloros" qui garde la porte! Il y en a deux, l'un qui connecte l'oesophage à l'estomac et l'autre qui unit l'estomac au duodénum. Autrement dit la porte ou barrière supérieure représentée par le 13 RM ( Shangwan - CV13 ) et la barrière inférieure au 10 RM ( Xiawan - CV 10 ).

L'avant-dernière porte est celle de l'embranchement du sigmoïde. Il est projeté sur le 13 Rte ( Fushe - SP13 ), demeure des FU, qui indique un lien privilégié avec l'ensemble des organes creux.

Enfin la dernière porte est celle de l'anus dont le 30 V ( Baihuanshu - BL30 ) est le digne représentant du cercle anal, du sphincter qui signifie "serrer" en grec.


7 portes qui nous permettent d'assimiler tranquillement l'alimentation que nous ingurgitons. Sept portes sous la dépendance d'un seul point, le 12 Rte ( Chongmen - SP12 ) qui a lui seul est le gardien de toutes les portes que nous avons parcourues. Alors si nous unissons le 12 Rte(SP12)au 13 Rte (SP13) qui nourrit les FU nous avons un couple parfait pour tous les problèmes de régulation alimentaire.


Avec Mr Charles Laville-Méry nous apprenions à l'époque le 24 RM ( Chengjiang - CV24 ), puis le 4E, le 12 RM, 13 RM, 10 RM, 26 E et 57 V. Telles étaient nos 7 portes. Aujourd'hui nous avons vu: 4 E, 2 VB, 13RM, 12 RM, 10 RM, 13 Rte, 30 V.

Il y a peu de différences car en fin de compte ce qui décide du traitement c'est la fermeture d'une de ces portes qu'il ne faudra pas laisser déréglée au risque qu'une maladie sévère s'y installe.


Allez, mangez, prenez du plaisir et n'oubliez pas de visualiser de temps en temps les portes qui s'ouvrent afin d'accueillir ce que la nature nous donne.

Jean Motte



©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com