Notre-Dame: une dame se sacrifie

Y a t'il un signe? Y a t'il un sens ? Je suis taoïste, c'est-à-dire que je crois en des forces qui sont en mouvements autour de nous. L'univers dans lequel nous vivons, nous nous agitons est un échange entre des forces célestes et chthoniennes. Et là un symbole a brûlé, celui de Notre Dame. Ce n'est pas l'église saint Mathurin ou la cathédrale de Reims, mais notre Dame. Celle qui nous accueille en son sein, qui nous réconforte, notre mère à tous. Celle qui nous a prêté un lieu juste et parfait afin de nous développer pour qu'un jour nous puissions voir la lumière. C'est cela une femme, une mère, une Dame. Aujourd'hui c'est un silence du coeur, une tristesse qui ne s'éteindra pas avec des lances à incendie. Il faut accepter le deuil en sachant que le feu renouvelle, le feu purifie, le feu permet cette renaissance chère à tous les aventuriers du futur. Quand une Dame se sacrifie, c'est TOUJOURS pour nous recentrer, nous indiquer un chemin duquel nous nous sommes égarés. Je ne suis pas un croyant, je suis un être humain qui sait qu'un SAINT BOL, notre coeur, a brûlé cette nuit mais qu'il renaîtra au travers de notre ambition à nous élever, s'entraider, s'aimer. Retrouvons la voie du Tao qui donne sans compter, comme le soleil qui nous chauffe, comme la pluie qui nous abreuve et nous nettoie, comme le vent qui balaye nos humeurs irascibles, comme l'air qui nous inspire. D'aucun ne le fait dans le but de recevoir. Tous donnent sans s'épuiser parce qu'ils donnent par nature. Puisons dans notre vraie et essentielle nature, celle qui nous fut donnée à notre naissance afin de nous émerveiller et d'être emphatique et humain.



0 vue

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com