Pourquoi il faut apprendre ses pathologies!!!

Ce patient explique qu’il souffre de bronchite chronique depuis trois ans et que récemment du fait de contrariétés, manque de sérénité, sa toux a empiré. Il a déjà eu plusieurs diagnostic et traitements allopathiques sans résultats. Les manifestations cliniques sont : toux avec abondance de crachats, inconfort, plénitude et oppression de la poitrine et des hypocondres, éructations et inappétence, langue rouge pâle, enduit fin, gras et légèrement jaune, pouls tendu.

La première chose qui nous vient c'est la pathologie "plein" du poumon avec plénitude douloureuse du poumon, dyspnée et toux avec mucosités purulentes. MAIS ici les mucosités ne sont pas purulentes et certains symptômes comme les éructations, l'inappétence et son manque de sérénité, ne cadrent pas. Il faut rechercher une autre pathologie et elle nous est donnée par les pouls. TENDUS. Donc il faut aller voir la pathologie du Kan foie. Et nous trouvons la toux, la colère qui s'assimile à ce manque de sérénité, dans la cardialgie nous comprenons qu'il s'agit des douleurs de poitrine, quant au éructations elles se noient dans la notion de vomissement. L'enduit fin et gras nous amène enfin la dernière touche du bilan, la rate. D'où cette inappétence. Le foie est en plénitude chaleur et occasionne une réaction sur la rate.

Le traitement sera donc de libérer la stagnation de chaleur du foie, ce qui permettra à la rate de reprendre une direction vers le bas alors qu'elle suivait la montée yang du foie et déposait cet enduit gras.

Bref, au lieu de partir sur un Métal et Fei particulièrement en pensant plénitude, le traitement s'est basé sur la connaissance des pathologies des Tsang Fu, des méridiens, essentiels à des traitements simples et efficaces.


©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com