Q.I sage.

Un peu de culture..

Au cours d’un mot croisé. La définition : chapeau vert. La réponse Bitos.

Bon n’aimant pas être à ce point inculte, je m’en vais regarder avec attention ce mot, qui de mémoire de poisson rouge, je n’avais onc ouï.

Bitos, le chapeau masculin alors que Bibi est le chapeau féminin.

Probablement par formation de l'ancien français abiter (s'approcher, toucher à), ayant été croisé auparavant avec le verbe habiter (dans le sens de « avoir des relations charnelles avec »). De l’ancien français, le verbe abiter, lui-même dérivé de biter (a)toucher (à) »). Ce dernier est emprunté à l’ancien scandinave bita(« mordre »)

Comme quoi, travailler du chapeau nous conduit à une autre partie du corps humain. Mais comment le mot quelque peu vulgaire, bite, peut conduire à la compréhension de mordre? Et bien il faut revenir au Moyen-âge où le vagin de la femme enfermait des démons. Et oui, vous ne saviez pas que la femme abrite des démons? Bref, seul le seigneur avait le droit de cuissage car il avait la force et la longueur idoine pour aller chasser les démons qui devaient le MORDRE et ainsi purifier la chaste vierge des affres proposées par Satan. Il en était de même du droit de cuissage écclésiastique. Comme quoi, les hommes sont gentils car ils aident la femme à se purifier. L’hypocrisie se loge toujours au niveau d’un prépuce orgueilleux.

Notez aussi que le mot habiter sous-entend « avoir des relations charnelles ». J’habite chez une copine, rendu célèbre avec Michel Blanc signifie alors le désir fugace mais irrépressible de coucher avec l’élue de son coeur.

Cela nous amène enfin à l’acupuncture avec le 28 TM : IN = cavité hérissée de dents comme un mortier qui broie le grain + empreinte + cuillère au-dessus du repas : gencive ou dent

JIAO = personnages assis jambes croisées avec qui l'on a des relations d'échange, où 2 personnes, dont les jambes sont entremêlées comme lors de relations sexuelles : échanger, nouer des relations, avoir des rapports sexuels.

Ce point ne nous renseigne en rien au niveau des pathologies sexuelles mais plutôt le fait qu’entre les deux incisives supérieures il y a un trou nommé la serrure d’or et que le bout de la langue s’appelle la queue de l’hirondelle qu’il est nécessaire d’accoler dans la serrure d’or pour obtenir une union du Yin et du Yang dans la circulation de l’énergie du corps humain. C’et une position importante dans l’alchimie taoïste et dans la respiration de la grande circulation.

Comme quoi l’acupuncture encore une fois nous fait voyager par toute la terre.



Bon Vent

J.Motte

www.centre-imhotep.com

0 vue

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com