si vous trouvez le titre, bravo!

Ainsi, sans dix huitres



L’art caché des bâtisseurs des hommes.

L’art des bâtisseurs est d’édifier une cathédrale, temple de pierre à l’image d’une entité céleste (peu importe son nom) mais qui se reflète dans l’homme. L’homme est donc le modèle vivant de la cathédrale. Entrer dans un édifice religieux, c’est explorer l’homme dans ses entrailles, son esprit. Il y a des zones de lumière magnifiques comme les rosaces et les vitraux et des zones plus sobres et sombres, enclavées entre deux colonnes, formant des alcôves où règnent silence et obscurité. Il faut que les yeux s’habituent à l’absence de lumière pour y découvrir la même beauté que l’ensemble mais cachée au regard car très intime. Ainsi la cathédrale nous dit ce qu’est l’homme. Il n’a pas de choses horribles cachées, il a simplement des endroits où la lumière ne l’éclaire pas. C’est comme un paysage. Il est toujours plus beau sous la lumière du soleil. Cette lumière est une vibration de bonté. Là où elle est, il y a le beau, le bon et le vrai. Attention , la lumière n’est pas uniquement celle du soleil, elle est aussi celle de l’esprit. La lumière est trine, c’est la symbolique du « père, fils et saint esprit ». Il y a donc à réfléchir (superbe mot) pour découvrir la troisième part de lumière en nous. Il y a celle de l’esprit, celle du corps mais en cela réside la clef de compréhension. Le corps appartient à la terre, il est dualité. La lumière du corps est donc aussi dualité, c’est pourquoi elle est corpusculaire et ondulatoire. La première, par son nom agit sur le corps physique, la seconde, est une onde de vie, ce que les acupuncteurs nomment l’énergie vitale, l’essence de vie. Bien évidemment l’esprit appartient au ciel et celui-ci n’est pas différencié. Il est UN. C’est l’esprit qui fait l’expérience de cette dualité. L’être humain ici et maintenant, doit tenter de sacrifier une partie de lui afin de s’ouvrir à la descente de l’esprit.

Une cathédrale est donc tout simplement le livre de la voie! Si le Tao Tö King l’est aussi, il s’adresse plus à la pensée orientale. Nous avons, quant à nous, cette magnifique oeuvre de pierre. Elle est orientée ce que nous DEVONS aussi faire. Elle est vénérée. Ce que nous DEVRIONS tous faire. Le corps humain est une oeuvre et non une mécanique. Elle est bâtie selon des normes secrètes. Et nous les acupuncteurs nous les connaissons. Ce sont les lois de l’énergie et surtout les structures de méridiens qui sont autant de vouivres qui parcourent le corps afin de l’irriguer dans son flux physique et mystique.

Et tout cela sous le canon du nombre d’or! Nombre tant et tant calculé, décrit, décrié. Bref un nombre constant qui a traversé les âges. 1,618, rapport magnifié mis au goût du jour dans l’homme de Vitruve de de Vinci.

Alors amusons-nous à multiplier tous les méridiens par ce nombre. En effet, un méridien est comme une corde qui vibre en fonction des climats extérieurs et de nos émotions. Cette corde à une tonalité particulière si j’appuie en un endroit particulier. Par exemple le poumon a 11 points. Si je multiplie par le nombre d’or (11x0,618) j’obtiens le point de contact, idoine pour ce méridien afin qu’il fonctionne en HARMONIE. Ici cela sera le 7 P

Voici les points vivants harmonieux pour chaque méridien: 12 GI, 28E, 13 Rte, 6C, 12IG, 41V, 17R, 6MC, 14TR, 27VB, 8F.

En piquant ce point je rends ce méridien en parfaite harmonie avec la vibration du moment.

L’utilisation est tout simplement magique si en plus nous la rentrons dans la chrono-puncture. Je vous laisse découvrir la symbolique de chaque point.

Nous sommes des bâtisseurs de cathédrales. Nous sommes des magiciens qui oeuvrons pour le bien de l’humanité qui souffre actuellement d’une perte de sens de la vie. Redonnons une belle vibration en l’homme afin que celui-ci retrouve le chemin du bonheur.

P.S: et que celle ou celui qui me parle de la mélodie du bonheur se dénonce immédiatement!! :-)))

Bon Vent

J.Motte

www.centre-imhotep.com

0 vue

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com