LA MALADIE

Depuis la nuit des temps, l'homme qui naît est appelé à mourir. La réalité crue sans fard. Mais il y a différentes façons de mourir. Celle de nos anciens était très violente car elle arrivait lors de véritables affrontements soit entre tribus soit contre des animaux dangereux et nous n'étions pas très outillés. C'est intéressant de se dire que nous n'avions rien. Marx l'a relevé dans un des ses écrits. Un singe nu, sans griffe, ni dents , sans capacités extraordinaires comme courir ou sauter, sans peau épaisse. Rien si ce n'est cette bon sang d'intelligence enfouie dans cette boite crânienne. A priori, on se demande encore comment nous avons survécu. Muni d'une lance ou plutôt d'une masse et d'un long morceau de bois, nous avons réussi le pari incroyable de nous adapter à un milieu hostile. Notre condition physique était sans nul doute bien meilleure que maintenant et nous avons été peu décimés par les microbes et bactéries qui nous avaient précédés depuis plusieurs milliers d'années. Notre évolution nous a amené à entrer en contact avec les parasites. Poux, acariens, puces et autres petits animaux ont commencé à creuser le lit de nos maladies actuelles. Plus nous gagnions en ingéniosité pour dompter le monde autour de nous plus nous fragilisions notre intérieur. La nourriture sucrée fut le début du déclin de notre terrain.

Nous sommes devenus ce que nous sommes. Une peau plus fine, une faiblesse énergétique importante au point que pour la première fois dans l'humanité nos enfants sont plus malades, fragiles que leurs parents. Nous sommes malades. Mais que cache ce mot?

1) La maladie

Nous vient du latin, Male habitus qui signifie "en mauvais état". Extrapolé dans la traduction nous pouvons y comprendre que la maladie nous vient de nos mauvaises habitudes qu'elles soient alimentaires ou d'hygiène de vie. Le Su Wen, livre de référence en acupuncture traditionnelle nous explique que nous devons vivre en fonction des saisons. Donc manger en fonction de celles-ci mais aussi se lever et coucher en fonction de la lumière solaire. Nous ne pouvons pas vivre en hiver comme en été car le temps de luminosité sous nos latitudes varie de 8h00 pour l'hiver à 16h00 pour l'été! Avoir une routine de travail est catastrophique pour notre santé. Ce qui est important c'est de s'adapter en permanence. Si vous faites 8h00 de travail par jour tous les jours de l'année vous créez votre propre tombe. Il faudrait travailler 12h00 en été et 4 H00 en hiver. Bref, varier en fonction de la lumière notre activité tant physique que psychique. Voilà la première explication de notre état d'épuisement énergétique.

2) Maladie = mal a dit

Pour les acupuncteurs, ceci est tout simplement un truisme. Il est évident que là où se loge le déséquilibre, là sera l'explication de notre souffrance. Par exemple vous êtes malade du foie et bien il y a une colère sous-jacente ou encore une crise de foi! Je ne vais pas faire le dictionnaire de toutes les maladies, ce qu'il faut juste comprendre c'est que notre corps, notre univers est fractal. Cela signifie qu'une souffrance sur une partie du corps est le reflet de la souffrance sur le tout. Il faudra connaître l'art de l'acupuncture pour décoder les déséquilibres et aider ce corps à retrouver une saine énergie.

3) La maladie = l'âme a là, dit.

Il y a ici deux éléments qu'il faut bien comprendre dans l'art. Définir l'âme du point de vue acupuncture qui n'est en rien comparable à l'idée chrétienne. Ensuite, comment le dit-elle; comment communique-t'elle?

L'âme pour les Chinois n'est pas une. Elle est multiple , 5 pour être précis. Chaque organe trésor (foie, cœur, rate, poumon, rein) enferme en son sein une âme. Une sorte de fragment de lumière en chacun des bols. Nous retrouvons l'idée de l'arbre des séphiroth dans la tradition hébraïque. Chaque âme souhaite vivre sereinement mais pour cela aucune émotion ne doit venir la troubler. Si tel est le cas alors l'âme est malade et devra trouver le moyen de nous en alerter.

Pour se faire l'âme a un moyen de communication, les méridiens en acupuncture qui sont des territoires déterminés depuis des siècles et des siècles et qui signalent la souffrance d'une âme. Par exemple, si l'âme de la rate est en souffrance elle peut se manifester sur les lèvres, sur le ventre, l'interne de la jambe, donner un froid général, avoir une peau jaune, des difficultés à l'endormissement etc. Ces 5 âmes peuvent être attaquées par les 7 Po que sont les émotions basiques de l'homme: la colère, le désir, le soucis, la réflexion, la tristesse, la peur, le chagrin.

4) maladie = male die = mauvais jour (latin)

Nous touchons la réalité de notre acupuncture. La chrono-puncture puisque male die signifie que nous ne sommes pas dans le bon jour, dans le bon moment. Le bonheur c'est d'être dans la bonne heure. Le présent étant un cadeau éternel!



Nous devons donc absolument nous préoccuper de ce qui nous empêche de vivre dans l'instant présent. Notre société aujourd'hui nous en empêche clairement en accélérant le temps. Vous faites une chose que déjà il y en a deux autres. Les films sont rapides et saccadés. Tout se compte en millisecondes. Il n'y a pas une seconde à perdre. Voilà où nous ont conduit des milliers d'années d'adaptation. Le temps en acupuncture est surtout lié à la rate et aux intestins

. La rate désire le sucre et les laitages. C'est la consommation première des français. Et les intestins devraient fonctionner parfaitement ce qui est loin d'être le cas!

L'art de la chrono-puncture est donc de chercher à remettre le patient dans le temps qui passe et qu'il fait. C'est un jeu sublime entre le Grand Horloger de Voltaire et le fameux détective de C. Doyle, Sherlock Holmes. Car il va falloir explorer les zones cachées de notre patient pour débusquer le grain de sable qui a bloqué l'ensemble de son énergie le conduisant à la maladie.


En conclusion de notre évolution. Nous nous sommes crus les maitres du monde. Et nous pouvons le croire car nous sommes partis nus et aujourd'hui la terre entière est sous notre domination et pire nous y apportons un soupçon de cruauté en plus comme si, dominer l'ensemble du monde faisait sortir de nous les plus vils comportements. Mais tout se transforme et nous avons oublié que le prix à payer pour la domination du monde, s'exprime par un affaiblissement de notre intérieur. Notre force vitale est au plus bas que cela soit physique ou psychique. L'accélération est significative car en quarante ans de pratique j'ai pu mesurer combien nous sommes devenus faibles dans notre défense immunitaire. Aujourd'hui, un juste retour des choses, les bactéries et virus qui nous ont précédés, reviennent prendre une place sur l'échiquier de la vie. Car nous ne sommes pas les maîtres. Nous sommes un maillon de la chaine de vie. Celle-ci nous dépasse et prend son temps à l'échelle terrestre. Nous sommes ce que nous sommes mais qui pourra dire ce que nous serons dans 2000 ans? 20000 ou 2000000 ans?

La maladie est un signe important que nous devons comprendre non localement mais à une grande échelle. Notre façon de vivre nous rend malade. Nous ne pouvons continuer ainsi car si nous avons survécu en partant de rien c'est évidemment pour nous conduire vers l'élévation spirituelle. Mais chaque étape, chaque grande civilisation s'est vue détruite par orgueil. Il serait temps de comprendre qu'il nous faut travailler autrement pour accéder à cette spiritualité que nous subodorons mais qui reste encore inaccessible.

©2019 by Jean MOTTE. Proudly created with Wix.com