Acupuncture traditionnelle. Le grand art est d'unir le ciel et la terre PAR l'homme.

C'est peut-être ce qui est aujourd'hui le plus méconnu et délaissé de l'acupuncture. A cause d'un consensus des plus mous afin de créer une norme dans les enseignements et s'aligner sur la Chine qui malheureusement est extrêmement appauvrie quant à la connaissance de cet art qu'elle a créé, nous nous retrouvons avec une pseudo-acupuncture terriblement mutilée des principes de bases. Tout repose bien évidemment sur les méridiens et leur disposition. L'homme, nous dit-on est face au Sud. C'est bien la première phrase que nous apprenons (du moins je l'espère).

Se faisant, le devant de son corps reçoit la lumière et la partie postérieure est dans l'obscurité, le Nord. Les méridiens situés à l'abri de la lumière donc au Nord et latéralement, sont ceux qui ont le plus de points. 67 points pour la vessie et 44 points pour la vésicule biliaire. Un cas particulier, celui du Yang Ming qui est situé sur le devant (précisant par là qu'il est Yin, ce qui est effectivement le cas car il est à l'intérieur en tant que muqueuse et donc recevant peu de lumière d'où ses 45 points). Ainsi vous comprendrez aisément que les méridiens Yang sont en fait des capteurs de lumière. Si cela ne vous a pas encore effleuré, et bien il est temps 😉, car toute l'acupuncture repose sur cette lumière source nommée Tchi. Les méridiens Yin, sur le devant du corps ont donc moins de points pour capter la même quantité de lumière.

Deuxièmement, vous ne devez pas oublier que l'organisation des méridiens se fait en Tcheou et Tsou. Main et pied. Les méridiens Yang des mains et des pieds captent les énergies du ciel et les descendent à la terre et les méridiens Yin, absorbent les énergies de la Terre et les remontent au Ciel. C'est donc par ces mouvements de montée et descente que la vie est opérante. Les points Su antiques n'interviennent pas ici dans le rôle d'échange entre le dais céleste et le plan terrestre. Par contre, ils vont être essentiels dans l'adaptation saisonnière et climatique de l'homme. La lumière se décline en 6 parties que les chinois, profondément poètes ont nommés climats. Bien sûr que la lumière est différente devant un climat Yang Ming que devant un Tae Yin. Bien sûr que le Feu ministre apporte une lumière densifiée alors que le Chao Yin "éthérise" la lumière. C'est pourquoi, vous avez des circulations qui semblent paradoxales comme le méridien de vessie qui descend mais ses points Su antiques montent. Ce sont des systèmes bien différents qu'il convient de connaître au risque, encore une fois, de faire de belles erreurs dans la mise en mouvement des énergies.

Le but est donc de permettre au Ciel de descendre vers la terre VIA l'homme, et à la terre de répondre au Ciel VIA encore une fois l'homme. Il y a donc un vrai travail d'imprégnation du Ciel par les méridiens Yang et les points "nœuds". Ainsi en est-il du 1 V, 1 E (je n'explique pas ici la différence entre le 1 E et le 8 E), 1 VB. Ce sont des points qui font entrer la lumière donc le Chen.

Cette lumière descend dans les méridiens si ceux-ci ne sont pas malades puis se connectent au Yin pour remonter. Cela grâce aux 6 points Roe réunion. Mais en fait seulement trois auront cette action particulière et chose étonnante, que vous avez due remarquer, ce sont les mêmes points que les nœuds des yang! 1 VB réunit Foie et VB, 1 E réunit E et Rate et une particularité, le 10 V donné comme réunion mais qui se réunit au 1 V donc réunion entre V et R. Donc, et pour conclure sur cette clé essentielle de notre devoir d'être humain, et donc de participer au mariage du Ciel et de la Terre, nous aurons trois points fondamentaux: 1 V, 1 E, 1 VB. Le 1 VB est la faut commise par les parents. Cela peut symboliser le fait d'avoir mal éduquer mais aussi d'avoir légué à l'enfant la charge de rester vigilant pour marier le Ciel et la Terre. Mais le 1 V est là pour recevoir comme le creuset, une pierre (philosophale) afin de la faire croître tout au long de notre vie. Le 1 E en est le prolongement puisqu'il signifie, "accepter la charge".

Voilà donc notre devoir, rester aligné entre les forces cestes et celles terrestres.




334 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout