ON NE ME DIT PAS TOUT...HIPS

Un petit article sur les virus, c'est bien d'actualité non? Combien de fois entend-on: " ne va pas le voir tu vas l'attraper" ou encore: "ne viens pas tu vas me le refiler.."

Tout ça c'est de la cuisine occidentale et je leur laisse. Croire qu'un virus, dont on ne sait même pas comment c'est vraiment fichu et comment il se déplace ou contamine, est capable de se transformer en puce et de faire des bonds prodigieux pour passer d'un individu à un autre reste très mécaniste dans l'esprit.

Je préfère la beauté de la pensée taoïste et de son expression dans l'acupuncture éponyme.

Les virus sont comme nous, des "vies" qui évoluent depuis quelques millions d'années maintenant. Ils sont apparus peut-être avant nous mais de toute façon rapidement nous les avons côtoyés et de très près. Tellement près qu'ils sont en nous, sur nous. Comme les bactéries, nous sommes porteurs de milliards de milliards de ces petites vies qui font la leur en nous mais aussi à l'extérieur de nous. Derrière nos oreilles des millions de bactéries mangent notre peau usée. Dans nos sourcils, des millions encore, festoient des morceaux de peau morte accrochées décidément deci-delà à ceux-ci. Et ne parlons pas des agapes dans notre nez entre virus et bactéries qui se bâfrent à qui mieux mieux de tout ce qui se colle dans nos poils nasaux. Les virus parfois contaminent des bactéries qui se retrouvent bien malades et peuvent occasionner quelques désagréments. Mais en général, tout ce monde vit bien car l'homme est le chef d'orchestre de cette cohorte nommée biotope. Un chef d'orchestre donne le rythme et, dans la vision de l'acupuncture, chaque être humain se compare à une note de musique qui représente l'énergie vibratoire qui lui est donnée à sa naissance. Nous vibrons!! Si, si, nous vibrons nous pulsons, nous nous dilatons puis nous nous contractons selon un rythme propre à chacun d'entre nous. Et cette vibration met TOUT LE MONDE au même rythme, même diapason. Ce rythme est nourri en particulier par notre système immunitaire et notre capacité à rire et être joyeux. Cette vibration demande donc de l'énergie pour être entretenue. Mais certaines émotions, ou des fatigues intenses diminuent notre fréquence de vie. Dès que celle-ci ralentit, elle permet alors à certaines bactéries ou virus de commencer à vibrer par eux-mêmes, selon leur propre rythme à eux et alors deviennent pathologiques.

Imaginez une mer étale et haute. Aucun rocher ne dépasse. C'est votre rythme de vie. Et puis, celui-ci s'abaisse comme la mer descend. Commence à apparaitre des rochers comme apparaissent des bactéries ou des virus selon leur propre mode de fréquence. Voilà comment "on attrape" des maladies. Les milliers d'année de cohabitation ont parfait un magnifique système de vie. Il faut arrêter de penser que le corps est mécanique et que l'homme est capable d'égaler des millions d'années d'évolution.

Ainsi lorsqu'une maladie apparait, il est fondamental de relancer son système immunitaire, de rire, de se coucher tôt, de manger bien, de prendre le soleil, la lumière. Tout cela contribue à la guérison et non simplement prendre un médicament.


Maintenant, et pour conclure ce texte, tout cela est bien huilé jusqu'au moment ou des apprentis sorciers des laboratoires P4 pour jouer à la guerre ont décidé de fabriquer eux-mêmes des souches virales. Là, à ce moment là, le monde a basculé dans l'indicible. Car on ne peut pas remplacer l'adaptation par l'intelligence crasse et commerciale de certains. L'invention de ce covid, comme l'ebola, nous montre les limites que nous avons franchi allègrement et qu'il sera difficile aujourd'hui de surmonter en quelques mois.

Mais faisons confiance à l'acupuncture et à ses aiguilles capables de stimuler efficacement les systèmes de défense du corps humain.


Allez, Bon Vent!!!

Jean




Posts récents

Voir tout